CARNET DE VOYAGE DE CHINE – GRAND PANORAMA CHINOIS

3 Comments 17,464 Views

Mes carnets de voyages – conseils et itinéraires de voyages / Asie / CARNET DE VOYAGE DE CHINE – GRAND PANORAMA CHINOIS

Nom du voyage : Grand panorama de Chine C’est vraiment un voyage formidable, voyez par vous même…. 2000 à 2300 euros par personnes (séjour + taxes + taxes touristiques ) Période : du 13 août 2010 au 26 août 2010 Circuit itinérant de Hong-Kong à Pékin (3 vols intérieurs + 1 nuit en train couchette) […]

Filed Under: Asie by admin 7 septembre 2010, 11 h 18 min

Nom du voyage : Grand panorama de Chine

C’est vraiment un voyage formidable, voyez par vous même….

2000 à 2300 euros par personnes (séjour + taxes + taxes touristiques )

Période : du 13 août 2010 au 26 août 2010

Circuit itinérant de Hong-Kong à Pékin (3 vols intérieurs + 1 nuit en train couchette)

Avant de partir

Sachez que le passeport d’une validité supérieure à 6 mois est nécessaire pour se rendre en Chine. Pour info, vous serez photographié par une webcam lors de votre entrée sur le territoire. Sachez qu’il faut également vous déplacer à l’Ambassade de Chine à Paris ou dans un des trois consulats (Lyon, Marseille ou Strasbourg) pour faire une demande de Visa (35€ par personne). Les délais sont de 7 jours. Sachez aussi que vous avez 3 mois pour l’utiliser et 30 jours de validité sur place.

Astuce pour avoir une attestation d’assistance médicale lors de l’obtention du visa. Rendez vous sur https://www.europ-cartes.com/fr/index.php C’est gratuit sous 8 à 10 jours dans votre boite aux lettres.

Aucun vaccin n’est exigé.

Toutefois, il est judicieux de prévoir des médicaments nécessaires aux troubles intestinaux liés au changement d’alimentation et pour les maux de tête occasionnés par le soleil (ou l’alcool ;–). Des pastilles pour purifier l’eau peuvent se révéler utiles car l’eau n’est jamais potable en Chine.

Le soleil donne bien de février à juin, puis c’est la saison de la mousson. On a eu assez peu de pluie fin Août malgré les grosses inondations dans le nord-ouest.

La monnaie nationale est le renminbi (rmb), est appelée yuan (abrégé y, prononcer “uhanne”) ou, kuai. Un yuan se divise en 10 mao (jiao) et 100 fen. Les billets vont de 1 mao à 100 y. (le mode de calcul est de diviser la somme par 10 et rajouter 20% pour avoir la conversion en Euro) – Taux de conversion en temps réel

Nous avons échangé nos euros en Yuan et fait des retraits dans des distributeurs. Ma banque m’a pris 8 € pour 200€ retiré. Cela s’est avéré bien plus simple d’acheter en Yuan car les prix sont majoritairement indiqués dans cette monnaie et cela était plus simple pour les négociations (pas de conversion avec des taux aléatoires du vendeur)

Si vous ne parlez pas le Chinois ,l’anglais est pratiqué dans les hôtels mais très peu en dehors sauf dans les boutiques de souvenir curieusement.

Le voyage

Vol AIR FRANCE – PARIS – HONG KONG (Boeing 777)

Vol AIR FRANCE – PEKIN – PARIS (Boeing 777)

Le vol aller et le vol retour se sont déroulés dans les meilleurs conditions en terme de temps (horaires et météo)

Le vol aller s’est effectué en 11 heures 15. Air France nous a offert un service de qualité.

Le circuit

Nous étions hors saison, le bus n’était pas plein, nous étions 18 participants. C’est tout à fait raisonnable. Je dis ça par expérience. Nous avons eu un guide local à chaque étape.

Le circuit est très complet et permet d’avoir une vision assez globale de la Chine Populaire et de la Chine de Hong-Kong.

L’état des routes est correct et les bus étaient confortables et climatisés.

Le parcours

JOUR 1 : PARIS / HONG KONG

Envol à 13h45 de PARIS CDG en B777 à destination de HONG-KONG sur vol régulier Air france.

JOUR 2 : HONG KONG

Arrivée à 7h50 heure locale à l’aéroport international de Hong-Kong. Direction le Victoria Peak avec 6 heures de décallage horaire sur les paupières pour admirer la vue des buildings de Hong-Kong.

Nous vous déconseillons la balade en sampan dans le port, proposé en extra (6€). Tout le monde a trouvé cette ballade assez peu intéressante car il ne reste que quelques vestiges de la ville flottante. En effet, les autorités font pression pour « nettoyer » la zone.

Sachez que Hong-Kong propose un spectacle « son et lumière » sur son « walk of fame ». C’est très moyen. C’est loin des vidéos promos où les feux d’artifice illuminent les buildings. C’est du moins un petit plus pour faire un joli panoramique de nuit des gratte-ciels.

A Hong Kong, nous avons vraiment apprécié les marchés.

Je vous recommande de suivre nos pas dans le goldfish market. Une sorte de marché au poisson d’aquarium et d’animaux de compagnie. Saviez-vous que les Chinois pensent que les poissons rouges portent bonheur ? Je comprends maintenant pourquoi il y a toujours des aquariums dans nos restos chinois en France.

Le night market sur temple street est pas mal aussi. C’est un peu un marché à touristes mais l’ambiance est sympa car c’est très bien illuminé.

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Hong-Kong

JOUR 3 : HONG KONG / CANTON

Nous avons eu une journée entière de libre. C’était un dimanche. Pas mal de choses sont fermées (voir sur le guide du routard pour précision).

Nous avons visité le Kowloon Park pour se poser et préparer notre journée de visite. L’occasion pour nous de croiser « les locaux » qui dorment assis, bullent sur les bancs (fumer est interdit dans le parc, ca semble illusoir vu la pollution de Hong-Kong), pendant que des personnes très agées sont employées à balayer pour survivre financièrement je pense.

Nous avons fait le choix de visiter le quartier d’affaires animé par un concours de beauté et de monter en vain en haut d’un gratte-ciel sans succès à cause du repos dominical.

Nous avons fait nos arrêts repas dans des fast-foods façon « grande cantine » où les gens qui ne se connaissent pas partagent les même tables. C’est 4-5€ le plat avec une boisson, servi à table. C’est très bon. On adore la bouffe chinoise. Pour les restos, je pense qu’on trouve de tout à Hong-Kong, du plus cheap au plus cher. (miam miam les Sizzling King prawn with sweet and sour sauce)

Je vous conseille également le passage dans les grands centres commerciaux. On croise des activités bizarres comme des cabines pour se prendre en photo et les insérer dans des stickers. Une façon plus futuriste et moderne de se photographier avec sa copine dans un photomaton !

Nous avons fait aussi l’ancien quartier anglais dit « SOHO » sur Hong-Kong island. Vous pourrez emprunter comme nous le plus long escalator du monde;.)

Transport : Nous avons pris une carte valable 24h à 5€ (Tourist card). Le métro est très bien et rapide. Il y a quelques subtilités quand même pour se rendre sur une ligne. Et oui des fois, il faut pour se rendre sur une ligne rouge, prendre une ligne verte dans l’autre sens et s’arrêter à la prochaine pour enfin y avoir accès. (10 mins de brainstorming à 2 assurés) – On a remarqué aussi que les plafonds y sont bas…comme les Chinois du Sud)

Transfert à l’embarcadère et installation à bord du bateau à destination de Canton. Départ vers 18h. Il faut 2 heures pour traverser la Rivière des Perles sur un ferry rapide.

A votre arrivée, on sent tout de suite le changement. Bienvenue en Chine Populaire. Heureusement que Canton est une ville moderne et assure dit-on la transition avec Hong-Kong la capitaliste.

Vous devrez d’ailleurs vous acquiter des formalités douanières pour rentrer en Chine populaire comme si vous rentriez dans un nouveau pays. C’est à ce moment qu’il faut présenter votre visa. Pour séjourner sur Hong-Kong, aucun visa n’est nécessaire pour un séjour touristique d’une durée inférieure à 90 jours sur place sous réserve de pouvoir justifier de la sortie du territoire sous ce délai par un titre de transport. (sources : http://www.discoverhongkong.com/france/trip-planner/immigration.html )

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Canton

JOUR 4 : CANTON (vol intérieur) GUILIN – YANGSHUO

Promenade très rapide (à peine 15 minutes) sur l’île de Shamian, ancienne enclave franco-britannique conservant de vieilles demeures au charme colonial. On y croise comme presque partout en Chine des retraités faisant du tai chi, répétant en groupe des chorégraphies ou jouant à plusieurs à se passer avec le pied une sorte de plume sur ressort. (on en voit un extrait dans ma vidéo en fin d’article)

On a enchainé au pas de course sur le marché aux plantes et animaux médicinaux. (on dit que les Chinois de Canton mangent tout ce qui vit ou pousse sur le sol). Si vous cherchez un tendon de chèvre ou un scorpion à acheter, c’est ici.

Poursuite de la visite du Temple de la famille Chen où vous allez découvrir un très beau jardin de bonsaïs.

Transfert à l’aéroport et envol pour Guilin. Une petite apparté pour sourire. Guangzhou (Canton) devient l’un des aéroports les plus grands du monde en superficie mais avec des toilettes à la Turque. Heureusement que nos hôtels respectaient le standard international. C’est pas le cas des lieux publics chinois, DONC !!!

Le guide a fait le choix de nous emmener en premier au village de Yangshuo. Nous étions entouré d’imposants pics karstiques. La rivière Li complète le paysage. C’est fou comme les pains de sucre dépaysent. On se sent plongé dans la littérature chinoise moyenageuse. Je vous conseille une balade en took-took sur le circuit qui fait le tour avec arrêt sur les rizières. C’est d’ailleurs la première fois que j’arrachais un épis de riz. On a appris qu’on y produit 15 tonnes de riz à l’hectare en deux récoltes et donc par an.

La soirée s’est conclue par un petit resto dans une rue commercante ou se mélangent les touristes du monde entier aux très très nombreux touristes chinois qui apprècient Yangshuo comme les français peuvent aimer la côte d’Azur. L’ambiance s’articule entre bars branchés et boutiques de fringues fashions.

JOUR 5 : YANGSHUO / CROISIERE RIVIERE LIJIANG / GUILIN

Départ pour une croisière sur un bateau à deux étages sur la rivière Lijiang où vous allez découvrir les plus beaux paysages de la région :de magnifiques et impressionnants pics karstiques recouverts de végétation, ces forêts de bambous au bord de l’eau, une eau limpide couleur émeraude, des pêcheurs sur leurs bateaux de bambou. Un paysage presque surnaturel ! Je vous confirme que c’est vraiment beau et très apaisant.

Le trajet se fait de Yangshuo au petit village de Fuli, petit ville de 3000 habitants figés par le temps. On y fabrique des éventails en famille. Nous vous conseillons une petite balade à travers les ruelles étroites où à la dérobé on peut assister à des scènes de la vie quotienne.

Visite de la grotte des flûtes de roseau située nord-ouest de GUILIN. Les avis sont partagés sur les décors de cette grotte.

Arrivée à Guilin. Visite panoramique sur les collines de la ville : la colline de la trompe d’éléphant et la colline des vagues ondulantes (Fuboshan) au bord de la rivière Lijiang. Arrêt rapide pour prendre une photo à côté des deux grosses pagodes en bronze et en tuile.

On a profité de la soirée pour se balader le long de la rivière où les valses improvisées autour d’une vieille sono vont bon train. On a aussi traversé le marché nocture qui trône au milieu de l’avenue principal sur 5 kilomètres. C’est très sympa vous verrez.

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Yangshuo – guilin

JOUR 6,7,8 : GUILIN (vol intérieur) SHANGHAI / SUZHOU (80 km)

Transfert à l’aéroport et envol à destination de SHANGHAI. (avec le regret d’avoir quitté si vite la région de Guilin)

Accueilli par un guide sénile qui récitait son texte par coeur. Ce dernier nous a amené directement sur le bund de Shanghai pour nous montrer les buildings des banques (et oui encore…) et nous laisser une demi-heure dans la rue la plus commerçante de Shanguai, la Rue de Nankin . Et c’est là que tu te dis « ils sont nombreux les chinois » ou « Comment je vais faire pour traverser la rue avec tous ces vélos, scooters, bus et voitures qui se foutent des piétons et qui se croient prioritaire ».

Soirée consacrée au cirque où les numéros d’acrobaties, de trapèzes, de magie nous ont littéralement bluffés. Les acrobates sont jeunes et le spectacle est d’une grande qualité. ( yun feng theatre). C’est vraiment le Top !

Le lendemain, en route pour Suzhou à une centaine de km de Shanghai. La petite ville de SUZHOU, appelée la Venise de l’Est est célèbre pour ses jardins qui ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ses jardins privés ont été construits sous différentes dynasties, ils évoquent le plaisir des lettrés et portent tous des noms très poétiques. Vous sillonnerez le Jardin du Maître des Filets, le Jardin de la Politique des Simples. C’est effectivement très beau mais au mois d’août c’est bondé. Les chinois viennent aussi en nombre visiter leur patrimoine.

SUZHOU est également connue pour ses broderies sur soie à double face. C’est instructif. C’est un atelier gouvernemental. 😉

Flânerie dans la vieille ville de Shangai: arrêt à la Maison de thé (la cérémonie du thé est toujours impressionnante même dans le magasin où ca se passe) , puis visite du Jardin du Mandarin Yu (très beau jardin où l’on apprend beaucoup de chose sur les traditions des jardins, des pierres, des pont, des passages, des mares…).

Nous avons fait le choix de profiter seul de notre soirée pour flâner dans les rues commerçantes et manger une glace chez « HäagenDazs »

Matinée semi-libre pour faire le musée de Shanghai (gratuit et magnifique). On a eu le temps de faire l’ancien quartier français, siège historique de la création du « parti ». Un changement de décors intéressant.

L’après-midi a été consacré à un passage très rapide par l’expo universelle. Les bâtiments sont très chouettes. Toutefois, les animations à l’intérieur sont inexistantes ou presque. Aucun pays ne semblent avoir respecté le thème « better city better life » et il faut faire 2 heures de queue sous la chaleur pour rentrer dans un pavillon. Le mieux c’est de préparer sa visite à l’avance – rendez-vous sur http://fr.expo2010.cn pour anticiper et décider quel pavillon à privilégier sachant qu’on ne peut pas tout voir en une journée.

Nous avons finalement opté pour une opération « je me perds en ville ». Par chance,  nous nous sommes retrouvés dans les plus vieux quartiers de Shanghai où les gratte-ciels sont absents et où les maisons tiennent à peine debout. Les gens sont très surpris de nous croiser. C’est décidément un moment super dépaysant.

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Shanghai

JOUR 9,10 : SHANGHAI (vol intérieur) XI’AN / PEKIN (train de nuit)

Départ vers la célèbre armée en terre cuite du Tombeau Qin Shi Huang Di, à 35 km à l’est de XIAN, Visite des fouilles près du tombeau de Qin Shi Huang Di, où ont été découverts une armée de 6 000 guerriers et chevaux grandeur nature; vieille de 2 000 ans, elle ne fut découverte qu’en 1974 par un paysan qui creusait un puits. Visite aussi de la fosse avec ses deux célèbres chariots de bronze. Bien sûr, cette visite vaut le détour. Bien que le visite se passe au sein d’un musée, cela reste très impressionnant.

Après un repas « banquet de raviolis », nous avons assisté à un spectacle de danses classiques de la période Tang. (Plusieurs théâtres restaurants vous proposent ce type de prestation) Nous avons passé un moment agréable.

Visite de la Grande Pagode de l’Oie Sauvage construite en 648.

Visite de la vieille ville de XI’AN qui remonte à l’époque Tang où subsistent de nombreux vestiges du passé : les tours de la Cloche et du Tambour, ses ruelles pittoresques : le quartier musulman avec son étonnante mosquée de style chinois très ancienne au pied des murailles.

Visite de la Grande Mosquée. L’origine de l’implantation des mosquées vient du fait que Xi’an est quasi au départ de la route de la soie. La mosquée ressemble à un temple bouddhiste avec une grande salle de prière. C’est à voir sans y passer deux heures.

Transfert à la gare de Xian et embarquement à bord du train pour Pékin (trajet effectué en 1ère classe). Nuit à bord très agréable. C’est confortable et on ne voit pas passer les 1200 kms.

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Xi’an

JOUR 11 : PEKIN /  TEMPLE DU CIEL

Visite du Temple du Ciel, très beau sanctuaire d’une succession de temples aux toits en rotonde orientés nord/sud reprenant la thématique du ciel et de la terre. C’est le lieu privilégié où l’empereur venait prier pour obtenir de bonnes récoltes et organiser des cérémonies de sacrifice. Dans l’ancienne Chine, l’empereur était considéré comme le fils du Ciel qui préservait le bon ordre sur terre en faisant le lien avec l’autorité céleste. Le Temple du Ciel a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1998.

L’après-midi fut consacré à la visite au palais d’été. C’est en fait la résidence d’été des empereurs. C’est une véritable peinture. Le palais s’articule autour d’un lac artificiel situé au pied d’une colline. Autour se mélange, vieille demeure, promenade, temple, bureau. Un incontournable chargé d’histoire qui n’était pas compris dans notre programme. Le guide nous a facturé 120yuans par personne. Je pense que vous pouvez le faire par vous même avec le routard.

Soirée spectacle de l’Opéra de Pékin. Ne vous attendez pas à un opéra. Le nom est tronqué pour s’adapter à la clientèle européenne. Il s’agit d’un spectacle traditionnel, une sorte de théâtre reprenant des scènes d’histoire légendaire accompagné d’une musique assez particulière qu’on entend dans le dernier empereur dans la scène du mariage.

JOUR 12 : PEKIN / TIAN AN MEN / CITE INTERDITE / QUARTIER DES HUTONG

Découverte panoramique de la ville avec promenade sur la Place Tian An Men, immense parvis en face de la Cité Interdite. Le temps de constater la queue de 4 heures pour rentrer dans le mausolée de Mao. Sachez qu’il est embaumé, qu’on ne peut pas s’arrêter car la queue avance toujours, qu’on ne peut pas prendre de photo et que son cercueil de verre est à 4 m de distance de la queue.

Sur la place, on a profité pour faire des photos avec des touristes chinois qui hallucinaient de voir des touristes blonds aux yeux bleus.

Visite de la Cité Interdite dont l’harmonie et la succession des palais et des pavillons en font un ensemble architectural d’exception. On dit qu’elle comprend 9 999 chambres (on compte une chambre lorsqu’il y a 4 piliers et même si c’est en plein air), réparties dans 800 « palais ». La Cité a été inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1987. Tout est gigantesque. C’est une ville dans la ville. Hallucinant. C’est indispensable de passer par là en venant en Chine.

Promenade en cyclo-pousse dans les quartiers des Hutong (le vieux PEKIN), un dédale de ruelles typiques aux maisons traditionnelles qui quadrillent les alentours de la Cité Interdite. Chaque maison dispose d’une cour carrée et d’une jolie porte d’entrée. (C’est un truc de touriste, je vous assure)

Pour le déjeuner, vous partagerez le repas de familles chinoises au coeur des Hutong. Un repas simple et typique dans une maison d’un habitant qui s’est improvisé restaurateur.

L’après-midi fut consacré à la visite à la visite du zoo de Pekin ! Le moment de faire une petit pause et de voir mes premiers pandas en vrai.

JOUR 13 : PEKIN / TOMBEAUX MING / GRANDE MURAILLE

Route depuis Pékin pour la GRANDE MURAILLE vers la portion de Juyongguan. Privilégiez une belle journée car après l’ascension, on peut suivre quelques kilomètres de murailles qui donnent sur la montagne qui lui fait face.

L’ascension de la muraille se fait à pied (c’est possible en claquette mais c’est quand même mieux en basquette car ca évitera de se casser la figure sur les marches qui sont assez inégales et usées par le passage répété des touristes.)

Départ pour la visite d’un des 13 tombeaux des empereurs Ming : le tombeau de Dingling : Ce tombeau est une bonne façon de se faire une idée comment les empereurs souhaitaient rejoindre les Dieux. C’est toujours la même idée directrice que les pharaons, vous verrez. Direction la Voie des Esprits où s’alignent 24 statues d’animaux (lions, chameaux, et animaux mythiques) et 12 statues de sages, mandarins, civils et militaires. C’est effectivement une petite balade sympa de 50 minutes. Ce n’est pas indipensable.

Dîner d’adieu de spécialités pékinoises le fameux canard laqué, héritage de la cuisine impériale, dont la préparation consiste à sécher le canard à l’air libre puis à l’enduire d’une sauce de soja, puis à le rôtir. Servi sur de fines crêpes, c’est l’un des sommets culinaires de la cuisine chinoise. Ca reste assez bon mais rien de fabuleux. Je pense qu’on s’attendait à mieux.

Je vous propose un pack zippé de photo à télécharger sur megaupload sur Pekin

JOUR 14 : PEKIN / FRANCE

Petit déjeuner. Transfert à l’aéroport pour envol vers la France avec transit. Arrivée en France.

Conclusion

C’est un voyage agréable. On ne ressent pas d’insécurité même si on nous prévient que dans les grandes villes et lieux touristiques, il y a des pickpockets.

Si vous cherchez à visiter l’Asie,  c’est vraiment un voyage à faire. Il permet en un minimum de temps d’avoir une vision globale de la nouvelle Chine populaire. On comprend mieux les mécanismes et la mentalité chinoise. On sent l’évolution des mentalités de la jeunesse chinoise. Pour ce qui est du voyagiste « karavel, promovacances.com », ils achètent leur voyage à China dynastie tour en Chine. Leur prestations et les hébergements sont corrects, dans le standard international.  Le circuit est bien équilibré : histoire, nouvelle Chine, nature, temps libre,…

Ce qu’on retient

http://www.opgie.com/old/chine/shanguai_hlm (Medium).JPGLa Chine vit « ses trentes glorieuses ». On voit des grues partout, des batiments de 50 étages qui poussent dans tous les sens en ville comme en banlieue. Les routes et les ponts sont quasi neufs et on sent que tout s’aggrandit. L’exode des campagnes vers les villes est flagrant. La spéculation immobilière va bon train.

Les Chinois n’ont que leur pays comme référence. L’état leur bloque l’accès aux sources d’information ouvertes sur le monde. Gare à vous s’il ont découvre chez vous une parabole dirigée vers un satellite européen ! Aucun accès à facebook, youtube… Les chinois qui veulent passer par un proxy non gouvernemental doivent tricher avec des logiciels pirates.Le contraste est tell que lorsque les chinois voient passer une blonde aux yeux bleues, vous pouvez être sur qu’ils essayeront de faire une photo d’elle ou avec elle. On voit surtout ça à Pekin.

Les Chinois ont le droit de parler entre eux de la politique, et même de critiquer le système. Toutefois, ils sont sévèrements punis s’ils agissent contre le parti. Les prisonniers politiques existent encore en Chine.

Les Chinois ont leur congé payé ou pas payé mais partent de plus en plus faire du tourisme dans leur pays. Il y a d’ailleurs plus de touristes chinois que d’étrangers. Comment les reconnaitre ? Ils ont un appareil photo à la main et sont très présents sur les lieux touristiques et leur guide hurle dans un mégaphone !!!

On sent que le niveau de vie augmente progressivement chez les Chinois. 72000 immatriculations jours rien qu’à Pékin. Les vélos ont quasi-disparus pour laisser place aux voitures et aux vélos électriques.

La génération de la politique de l’enfant unique qui arrive à l’âge de pouvoir faire des enfants aura l’autorisation de mettre le deuxième en route. Malgré ça, le nombre de chinois devrait baisser de 25% dans les 20 prochaines années.

La nourriture

Tout au long de notre voyage, nous avons pu tester les fast-foods, espèce de cantine où les jeunes et les hommes d’affaires pressés viennent manger rapidement. Les plats sont souvent très bons. On peut quand même avoir de mauvaises surprises sur certains plats pris au hasard. Je vous conseille de rester sur ce que vous connaissez (il y a toujours des visuels sur le menu) et que vous aimez à coup sûr.

En ce qui concerne les plats qui sont compris dans le voyage, c’est assez médiocre. L’ensemble est gras, on trouve assez peu de viande, la quantité est limite. Ca m’a changé de la Thailande. On a au moins la chance d’avoir un verre de bière ou de soda compris dans le menu. Ce n’est pas le cas du Mexique, de l’Egypte ou de la Thailande.

Les prix

L’ensemble des prix observés sont toujours des prix à négocier. Partez pour diviser les prix annoncés par 3. Négocier devient vraiment fatiguant à force. Faites mine de partir et vous aurez le produit à votre dernier prix annoncé. Ca marche tout le temps.

Attention aux arnaques. Si vous achetez une carte mémoire de 8go, testez là. Vous pourriez n’avoir que 1go. De même que si les commerçants vous proposent de repartir avec un produit sous emballage après avoir essayé celui de présentation, n’acceptez pas car ils vous refilent un autre d’une moins bonne qualité. Vous verrez beaucoup de contrefaçon. Vu les prix (très cher), ca ne vaut pas le coup à mon sens.

une cannette de Coca (50cl): 3 à 5 yuans

une bouteille d’eau (50cl) : 2 ou 3 yuans

un massage : de 60 à 80 yuans pour une heure

un taxi : 60 à 80 yuans de l’heure environ soit 10€

Je vous conseille l’achat d’un guide avant de partir, c’est très pratique, surtout pour visiter Shanghai ou Pékin sans le groupe car ca se fait très bien car pas d’insécurité, les Chinois sont vraiment très avenants et pas aggressifs du tout (sauf certains commerçants de Silk market à Pékin)

cliquez sur le guide

On a moins apprécié

A chaque voyage organisé, j’ai l’habitude de dire « le voyage reprend après notre page de pub ». Comme à chaque fois, nous avons eu droit aux traditionnels boutiques d’artisanat « sponsorisées ». En chine, c’est les perles, la soie, les copies de bijoux et les vases en cuivre. Toutes les boutiques présentent leur produit en commentant le travail des ouvriers en direct qui arrêtent de travailler après notre passage 😉

Le deuxième point noir : les guides. La majorité des guides étaient nuls. Ils avaient clairement appris leur speech par coeur. Seuls deux guides (Paul de Gulin et Julien de Pékin) ont su nous faire partager leurs sentiments sur leur pays. Je précise que Paul et Julien sont des noms d’empruns plus facile à prononcer que leur nom chinois. Ca me rappelle les Inconnus dans bioman avec Nathalie (c’est pour l’exportation !)

Pratique ou à savoir

Se connecter à internet

En dehors de Hong-Kong où il y a pas mal de hotspot internet gratuit, la Chine Populaire propose pas ou très peu d’accès à internet. On trouve quelques hotspots mais c’est impossible de s’y connecter car tout est en chinois. Vous trouverez quelques accès dans les hôtels heureusement. Par contre, il y a très peu de cyber.

Pensez à activer l’option monde sur votre forfait. Les prix moyens : 0.28 euros le SMS en émission et gratuit en réception, 2.28 l’appel par minute avec la première minute indivisible, 0.80€ le MMS en émission et 0.40 en réception.

Si vous avez un iphone, pensez à désactiver la 3G car c’est 10€ pour 1mo ! et vérifiez également que l’option « Données à l’étranger » est décoché. Ca vous évitera des surprises surtout si votre iphone et votre mail sont synchronisés en « push ». (paramêtres — général — réseau — vous y êtes !)

Sachez également que vous n’aurez pas accès à facebook et autres réseaux sociaux. Tout est bloqué par le gouvernement. Les mails fonctionnent heureusement mais je crois qu’il faut s’en contenter. N’espérez pas à la voir les news sur la page « du Monde ». Internet est vraiment verrouillé en Chine.

Comment vous déplacer ?

On vous conseille de prendre une carte de l’hôtel lorsque vous le quittez. Toutes les instructions pour vous ramener à bon port y sont inscrites en langue locale. Les prix des taxis sont intéressants encore faut-il qu’il accepte de vous prendre. On nous a refusé plusieurs fois. On en connait pas vraiment la raison. On suppose que le taxi ne connaissait pas l’adresse ou que la course l’amenait trop loin de son secteur.

Vérifiez bien que le chauffeur lance son compteur. C’est 5-8€ de l’heure. J’évalue vaguement car c’est au kilomètre et c’est tant mieux vu les bouchons.

Les transports en métro sont aussi très bon marché. Le prix dépend du nombre de stations que vous voulez traverser. Nous avons essayé les métros de Hong-Kong et de Shanghai. Ce sont des métros tout neufs. Rien à dire. On a remarqué que les arrêts sont très éloignés les uns des autres. Rien à voir avec le métro parisien. La distance entre les arrêts collent plus avec la ligne 14 de Paris.

Enfin, On roule à gauche à Hong-Kong et à droite en Chine Populaire.

Bon pour le reste, comme c’était en voyage organisé, j’ai pas trop d’info sur les bus et trains.

Courant électrique

C’est 220 Volts. Pensez à prendre un adaptateur avec deux fiches plates pour la Chine populaire et l’adaptateur anglais pour Hong-Kong. Astuces : amenez une multiprise, c’est vraiment pratique.

Médias

Vous pouvez télécharger mes panoramiques sur megaupload (c’est gratuit)

Et la cerise sur le gâteau , la vidéo de synthèse! (appuyez sur play)

et un ptit diaporama

I PROUDLY PRESENT

YOUR COMMENTS! I LOVE 'EM

Djamila says 16 juin 2011,17 h 33 min

Bonjour ! Je trouve ton article sur la Chine très sympa. Je vais m’y rendre dans 2 mois c’est exactement le meme circuit avec Karavel. J’ai hate !!! :) Mais j’ai pas reussi a telecharger tes photos :( Merci en tout cas pour ce petit apercu

Sebastien says 24 août 2011,11 h 21 min

Bonjour,

c’est un super carnet de voyage que nous avons la. J’ai adorée et sa donne envie. Merci pour ce partage. Si vous avez le temps, passer sur http://www.visoterra.com/voyage-hong-kong-premiers-pas-en-asie/bonjour-la-chine-bonjour-hong-kong.html , ou j’ai trouver des récits tres intéressant.

Bonne lecture a vous et tous vos commentaires sont les bienvenue

A bientot

Sébastien

esther says 12 juin 2014,18 h 06 min

Bonsoir,

Je viens de lire vos commentaires sur ce circuit que je vais faire dans peu de temps et j’aimerais savoir si les hotels ont des piscines ou s’il y a l’occasion de se baigner par rapport au timing du circuit.
Merci

LEAVE A COMMENT

AND MAKE ME HAPPY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment

Username*

Email*

Website

badge

SEARCH

THE WORLD